Compagnie L'Air de Rien | EXODE(s), migrations, réfugiés…
17131
post-template-default,single,single-post,postid-17131,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

EXODE(s), migrations, réfugiés…

EXODE(s), migrations, réfugiés…

Quand des élèves de 4e portent un regard artistique sur l’actualité

Les 23 et 24 mars 2017, 15 élèves de 4e du collège Sainte-Thérèse du Mesnil présentent leur spectacle EXODE(s). Une création artistique totale portée par les élèves avec l’ensemble de leurs professeurs et dirigée par le metteur en scène Guillaume de Moura.

Projet mené depuis plus de 5 ans dans l’établissement avec des élèves de 4e, essoufflés scolairement, le spectacle est le fruit du travail des élèves dans chaque discipline, encadrés par leurs professeurs. Après Germinal, Dracula, le Bonheur des Dames ou Sa Majesté des Mouches, c’est le Livre de l’Exode qui a été choisi cette année, pour en proposer une relecture contemporaine, fondées sur les migrations humaines d’hier et d’aujourd’hui dans le monde.

 

Une démarche originale pour aborder l’actualité

Les migrations humaines dues aux conflits, aux chocs climatiques et aux crises économiques font notre actualité : Syrie, Erythrée, jungle de Calais… Les adolescents ne sont pas insensibles aux images chocs (tout le monde se souvient de la fameuse photo du petit Aylan) et aux discours qui abondent sur la toile ainsi que dans les médias. Ils voient, entendent… mais manquent cruellement de clés pour comprendre ce qui se passe, tant au point de vue politique et économique qu’humain.

« Nous devons expliquer aux adultes de demain le monde qui est le nôtre aujourd’hui. » défend le metteur en scène du projet, Guillaume de Moura, directeur de la compagnie versaillaise l’Air de Rien. Il y a de multiples façons de présenter l’actualité : documentaires, discours, débats, témoignages… Au collège Sainte-Thérèse, Florence Mezzadri, directrice de l’établissement accompagnée par l’équipe pédagogique de la classe, a choisi le spectacle vivant.

 

Comprendre de l’intérieur

Pourquoi aborder un sujet d’actualité par le biais de l’interprétation d’un spectacle ? Le metteur en scène, Guillaume de Moura explique : « dans la création d’un spectacle vivant, les jeunes ne sont pas de simples observateurs, analysant (plus ou moins bien, avec plus ou moins de recul) ce qu’ils voient et entendent. Ils vivent leurs personnages. Ils touchent du doigt la réalité de ceux qui sont loin, qui sont ailleurs. Et ils la touchent de l’intérieur, en faisant appel à leurs propres sensations (et non leur vécu, le théâtre n’est pas une thérapie !). »

L’objectif ici n’est pas d’être simple témoin d’un environnement plus ou moins proche, mais bien de « comprendre de l’intérieur des situations humaines aussi compliquées, aussi violentes. » complète Guillaume de Moura afin de « comprendre avec tolérance et respect le monde et ses turbulences. Comprendre pour devenir citoyen du monde, citoyen éclairé. »

Le Livre de l’Exode, un texte fondateur

« Parler de migrations. D’accord. Mais les sources d’inspiration sont cruellement trop nombreuses. On ne peut tout traiter. Alors sur quelle histoire se fonder ? » pose Guillaume de Moura.

Monter un nouveau spectacle à partir du Livre de l’Exode met en lumière son actualité dans le cadre des migrations contemporaines : raconter le voyage d’un peuple, avec ses espoirs, ses épreuves, ses égarements, ses rencontres, est d’une force si actuelle. Ce projet permet alors aux élèves d’acquérir des repères culturels et religieux pour lire le monde actuel et leur faire vivre une expérience de fraternité.

Le collège Sainte Thérèse est à la croisée des chemins, il accueille des élèves d’horizons divers. Cette diversité est une richesse que le projet éducatif et pastoral met en avant, chaque élève étant « une personne unique, douée de talents ». Florence Mezzadri développe : « Nous souhaitons faire grandir les jeunes en leur faisant prendre le chemin de la rencontre fraternelle : aller vers l’autre, le connaître, dialoguer dans le respect et la confiance réciproques, reconnaître notre interdépendance. Le collège Sainte Thérèse a l’ambition d’être un  laboratoire de Fraternité, c’est à la fois une exigence chrétienne et citoyenne. »

C’est pourquoi la création d’un spectacle sur le thème de l’Exode et des migrations prend toute sa place dans ce projet éducatif et pastoral.

 

Le spectacle vivant au service d’une pédagogie ambitieuse

La classe de 4ème à projet s’adresse à des élèves en perte de confiance, qui connaissent des difficultés scolaires en raison de lacunes et qui ont le désir de réussir et de progresser.

Les objectifs de cette classe sont alors de leur faire reprendre confiance en eux et de se remettre à niveau pour préparer un passage dans la classe supérieure.

Classe à effectif réduit, les élèves débutent l’année par un stage d’intégration et bénéficient d’une pédagogie différenciée mise en œuvre par des professeurs à la fois bienveillants et exigeants. Les réalisations faites dans chaque discipline aboutissent à un spectacle vivant que les élèves répètent tous les mercredis de décembre à mars. Tous concourent avec enthousiasme, énergie et inventivité à la création du spectacle, élèves comme professeurs.

« Depuis que cette classe à projet existe, nous voyons des élèves reprendre pied, retrouver la confiance si nécessaire à la réussite et à leur épanouissement, retrouver une forme d’espérance. » se félicite Florence Mezzadri.