Compagnie L'Air de Rien | Audomarwouah ! – sur Facebook
16501
post-template-default,single,single-post,postid-16501,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Audomarwouah ! – sur Facebook

Audomarwouah ! – sur Facebook

Un sommeil de plomb…

La pièce interpelle. Elle s’insinue dans la conscience de chacun pour en explorer les zones d’ombre : de la petite lâcheté au vrai pacte faustien, les arrangements que l’on pourrait prendre avec soi-même sont passés au crible. Et vient au spectateur l’envie d’être meilleur, de prendre position pour éviter que les exactions de l’histoire ne se répètent… parce que dans chaque petite lâcheté se trouve le germe d’un mal plus grand.

Portée par la présence incroyable de Benoît Allemane sur la scène, par son jeu et par sa voix, par le jeu des comédiens Alice Raingeard et Nicolas Saint George, par l’émotion qui se dégage de l’évolution de Manu Macau, qui danse sur la scène, par la mise en scène de Guillaume de Moura et par un texte fort, la pièce est d’une intensité rare. Ce condensé d’émotions nous révèle à nous-mêmes tout en nous dévoilant l’Histoire, celle de Wernher von Braun, l’inventeur de la fusée V2, construite par les déportés du camp de Dora-Mittelbau.

Lorsque la musique s’arrête, que les applaudissements retentissent, que les lumières s’éteignent sous le dôme de La Coupole, la pièce ne s’arrête pas, parce que l’émotion et le questionnement se poursuivent après la représentation.

Et nous, qu’aurions-nous fait ?

Et moi, qu’aurais-je fait ?

Vous l’aurez compris, nous avons adoré. Si vous ne l’avez pas encore vue, nous vous conseillons vivement de réserver votre place pour une des représentations qui suivront…