Compagnie L'Air de Rien | Deux Soeurs, une relecture du mythe d’Antigone
15774
post-template-default,single,single-post,postid-15774,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Deux Soeurs, une relecture du mythe d’Antigone

Deux Soeurs, une relecture du mythe d’Antigone

Depuis 10 ans, la Compagnie l’Air de Rien, que je dirige avec Alice Raingeard depuis sa création, produit des spectacles dans de multiples cadres : théâtres et autres salles de spectacles, établissements scolaires, musées, plein air… De nombreuses créations sont le fruit de commandes faites par des lieux ou institutions.   Pour le dixième anniversaire de la Compagnie, l’envie est venue de faire une nouvelle création permettant de rassembler une équipe de fidèles créateurs.

C’est ainsi qu’Alice Raingeard, comédienne, et moi-même, metteur en scène, avons fait appel à l’auteure Christine Méron, au compositeur Sébastien Collinet, à la plasticienne – créatrice costumes Mimi Pompadour, au créateur lumière Benoît Szymanski et comme partenaire de jeu d’Alice, à Benedetta Zonza.   Produire notre propre création était l’occasion de pouvoir y intégrer un propos qui nous est propre et d’affirmer notre identité artistique libre de pensée et d’expression. Depuis toujours, raconter, expliquer, exposer, enseigner, démontrer, témoigner, représenter le combat pour la liberté, à travers les âges, est un sujet qui m’interpelle et me fascine tant, qu’il s’impose à moi : je suis un artiste, je suis un passeur, je dois transmettre ce message de liberté. C’est mon engagement de citoyen, c’est mon engagement d’artiste, c’est mon engagement humaniste. S’ajoute à cela mon besoin permanent de magnifier la femme, de lui donner toute sa place dans notre société encore profondément masculine, régie par des a priori en tout genre. C’est mus par ces sentiments, que le mythe d’Antigone nous est apparu comme une évidence. Cette évidence, Alice et moi, nous souhaitions lui donner la force du discours contemporain et la puissance d’un huis clos.

C’est pourquoi nous avons souhaité cette création totale et que je me suis allié à Christine Méron pour l’écriture du texte.   Pour donner naissance à ce projet, nous nous sommes associés à un fidèle partenaire, la MJC de la Vallée, avec qui nous avons mis en place une coproduction dans le cadre  des « Soirées Soupes » que nous programmons et organisons ensemble depuis neuf ans. C’est dans ce cadre-là qu’une première présentation du travail de création sera faite le 13 mars 2015, en vue de la création du spectacle à l’automne 2015.

Guillaume de Moura, metteur en scène