Compagnie L'Air de Rien | Le Parisien – LES COLLEGIENS SE DECOUVRENT A TRAVERS « GERMINAL »
17084
post-template-default,single,single-post,postid-17084,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Le Parisien – LES COLLEGIENS SE DECOUVRENT A TRAVERS « GERMINAL »

Le Parisien – LES COLLEGIENS SE DECOUVRENT A TRAVERS « GERMINAL »

Ce n’est pas par hasard si l’œuvre de Zola a été choisie par Christine Méron, professeur de Français au collège Sainte-Thérèse au Mesnil-Saint-Denis, pour être jouée sur scène par une de ses classes de 4e « C’est une classe à projet pour des élèves un peu essoufflés, en bout de course, explique cette dernière, ce sont des enfants parfois démunis culturellement qui ont besoin de se libérer de leurs complexes, leur timidité ».

Sur la scène du CLC au Mesnil ce soir, dix-sept élèves figureront donc la fameuse germination, que Zola employait en métaphore de la révolte ouvrière. « Je suis aussi exigeant qu’avec des acteurs professionnels car on doit leur faire comprendre qu’ils vont y arriver », explique Guillaume de Moura, metteur en scène professionnel et chargé de monter le spectacle. Et au vu des répétitions, visiblement, le message passe et les esprits se libèrent. La classe tout entière est allée rencontrer les mineurs du côté de Wallers, pour s’imprégner de l’ambiance. Et pour découvrir aussi les décors laissés sur place par Claude Berri lors du tournage de son film en 1993. « Cela a été moment fort, rappelle Christelle Chanel, professeur de sport, chargée de chorégraphier les scènes « physiques». Nous les avons d’ailleurs invités pour la représentation ».

Laurent Mansart