Compagnie L'Air de Rien | Les Nouvelles de Versailles – Monte Cristo comme vous ne l’avez jamais vu
16068
post-template-default,single,single-post,postid-16068,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Les Nouvelles de Versailles – Monte Cristo comme vous ne l’avez jamais vu

Les Nouvelles de Versailles – Monte Cristo comme vous ne l’avez jamais vu

Imaginez la scène : Vous êtes à la Salamandre de Chaville, confortablement installé sur une chaise. Nous sommes mardi soir et vous assistez à la première représentation d’une comédie musicale sur le comte de Monte Cristo (un showcase comme on l’appelle dans le milieu artistique). Face à vous, quinze artistes, aussi bons danseurs que chanteurs. Au milieu de la scène, une boite noire pour tout décor matériel. Et sur les comédiens des images vidéo projetées en noir et blanc, «  comme un film muet des années 20, en 3D », sur fond de musique électro-symphonique. Tenté ? C’est en tout cas un spectacle gratuit, au concept résolument novateur, que vous propose Guillaume de Moura et Gautier Bault.

Coup de cœur pour Monte Cristo

Le premier est Versaillais et directeur artistique de la compagnie « l’Air de Rien » (qu’il a crée en 2005 et qui a déjà à son catalogue une bonne douzaine de spectacles). Le deuxième est Guyancourtois, auteur-compositeur de spectacles. Tous deus ont une passion commune pour les comédies musicales et une fascination sans bornes pour le comte de Monte Cristo d’Alexandre Dumas. Voilà en quelques mots résumé le cocktail qui a donné naissance à ce spectacle qui se tiendra le 29 avril prochain, à 17h à la Salamandre à Chaville.

Du spectacle et de l’esthétisme

C’est en 1994 que Gautier Bault décide d’adapter le chef d’œuvre de Dumas. Il joue une première fois le spectacle au lycée Notre-Dame-du-Grand-champ à Versailles, avec la troupe « Accords et à cris ». C’est ce soir-là que naît la rencontre entre les deux artistes. Ensemble, ils décident de travailler sur une nouvelle création artistique : une comédie musicale avec pour tout décors des images vidéo. Gautier compose le spectacle, Guillaume le met en scène. « L’équipe qui a conçu les visuels a travaillé en accord avec les thèmes du spectacle avec, par exemple, des visuels arabisant pour la princesse orientale », détaille Guillaume. Pour ceux qui souhaitent avoir une petite idée du résultat, vous pouvez d’ores et déjà visualiser des extraits sur internet.

Féerique…

A noter également, les soirées-cabaret que propose « L’Air de Rien » une fois par mois à la Salamandre. La dernière de l’année aura lieu le 9 mai, à 20h30. L’entrée est libre.

S.D.C.

presse-20080501-mc-les nouvelles