Compagnie L'Air de Rien | Les Nouvelles de Versailles – Un molière « off » éclectique
16065
post-template-default,single,single-post,postid-16065,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Les Nouvelles de Versailles – Un molière « off » éclectique

Les Nouvelles de Versailles – Un molière « off » éclectique

Tous les festivals ont leur « Off », ces « à-côtés », qui ne collent pas à la programmation officielle, mais qui permettent de découvrir d’autres artistes en leur offrant ainsi la possibilité de se faire connaître. Cette année, le mois Molière a son festival « Off », à l’initiative de la compagnie théâtrale « L’Air de Rien » qui n’a pas pu trouver sa place dans le calendrier officiel mais souhaite néanmoins faire partager sa passion du théâtre. « Nous voulons montrer que nous existons et faire partager notre amour de la scène » explique Alice Raingeard avec son compère Guillaume de Moura. Et de poursuivre :

Défendre des textes

« Notre envie est de défendre, de les faire découvrir ou redécouvrir et de faire passer des émotions au public ». Le théâtre du lycée de Grandchamp accueille les festivités, avec ce soir « 36 », une création de et avec Marie-Laure Girard et Céline Pernas. C’est un travail atypique qu’auront à voir les spectateurs, avec un mélange de mouvement de danse, de musique et de texte. « 36 » est un hymne à l’Espagne, pays meurtri par la guerre civile entre 1936 et 1939. Jeudi place à « le diable en partage », de Fabrice Melquiot. Un texte où la Bosnie sert de toile de fond à l’auteur qui montre la violence de la guerre. Un volet politique avec l’hypocrisie des pays d’Europe de l’Ouest face à la tragédie bosniaque. Le Molière « Off » s’achèvera sur « l’éveil du printemps » de Frank Wedeking. Une histoire initiatique au travers du regard d’un jeune garçon de 14 ans.

presse - 20070626-cie-les nouvelles de versailles